Est-il possible de rater une psychothérapie ? Les médias posent la question…

La publication des 50 exercices pour rater sa thérapie crée le débat !

Le Figaro pose ouvertement la question en précisant que « La relation entre un patient et son psychothérapeute détermine souvent la réussite ou l’échec d’une thérapie. » Mais aussi que « du côté du patient-client, bonne volonté et honnêteté sont donc requises pour mener à bien le processus, ainsi que le rappelle avec humour la coach Émilie Devienne« .

Le Cercle Psy titre « QUAND LA THÉRAPIE ÉCHOUE … Vous vous sentez mal. Vous prenez le taureau par les cornes en consultant un psy. Ça ne va pas mieux. Est-ce toujours la faute du professionnel? » et Émilie Devienne rappelle que les thérapeutes aussi ont leur limites et « insiste sur la supervision, pour creuser ce qu’une situation thérapeutique peut réveiller chez le praticien. »

Aujourdhui en France est plus global et consacre une pleine page au sujet « Lire pour se sentir mieux » avec un focus coaching en guise de thérapie car  » Pour les « crises temporaires », il y a le « bibliocoaching ». Si Émilie Devienne n’a,(..) pas de « recette standard », et adapte ses conseils à chacun, certains livres sont propres à des types de problèmes bien précis. »

et enfin Féminin Psycho averti : « Attention, vous pourriez bien réussir avec cet ouvrage ce que vous prétendez vouloir rater. »